Récolte du café au Guatemala

Récolte du café au Guatemala.

La collecte de la café dans Guatemala a été le point de départ pour organiser une voyage en collaboration avec Voyages et mirages et la coopérative de commerce équitable Monde SolidaireQuatre d’entre nous ont quitté les Marches avec des sacs à dos sur les épaules et une grande envie de découvrir le Guatemala !Train de nuit direction Bologne où un vol Iberia nous attendait Guatemala avec une escale à Madrid.

Nous avions organisé le voyage de cette façon : -4 jours de tour-1 semaine de récolte de café-1 semaine et demie de tour au total 3 semaines de voyage où je peux dire que j’ai vraiment appris à connaître le Guatemala.

Mais je vous parlerai de la tournée dans un autre article.Aujourd’hui, je veux vous parler de ma récolte de café en Le Bosqueune communauté située sur le plateau guatémaltèque, qui donne son nom à café commercialisés dans des boutiques de commerce équitable.Récolte du café au GuatemalaAinsi commence notre voyage en pick-up vers les montagnes du Guatemala !En arrivant à la communauté nous sommes divisés en deux familles. Mon amie Consuelo et moi sommes invités chez Enrique tandis que Francesco et Michela dormiront avec la famille de Modeste.Ici les maisons ne sont pas comme celles que l’on a l’habitude de voir, ici les maisons ont toits en tôle (ou ce sont des cabanes), ils ont le salle de bain externe sans évacuation et sans douche, ici pour se laver il faut chauffer l’eau et utiliser des bols, ici ils n’ont pas de lumière, ici ils en ont peu mais ils sont heureuxNous quittons la chambre des 3 enfants et ils dormiront à cinq dans une chambre pendant une semaine : ici ils ont un cœur.

Le premier jour, ils nous montrent le coopérativeils nous présentent toutes les familles de la communauté, ils nous expliquent le travail que nous allons faire toute la semaine, nous mangeons ensemble et les enfants courent autour de nous curieux. Le soir arrive vite et ici la vie n’a pas les rythmes italiens , ici ils se lèvent à l’aube et se couchent dès qu’il fait noir. Le premier jour est le plus dur car il faut s’habituer à leur mode de vie, il faut se brosser les dents avec un boltu dois aller aux toilettes avec un empiler (avec le risque que même un chien puisse vous mordre !) et il faut déjeuner à six heures avec des haricots, du riz et tortillas (que j’ai aussi essayé de préparer).

La récolte du café est vraiment fatigante !Vous avancez sur des chemins, même escarpés, avec un énorme corbeille noué à la taille par fronces baies rougesMais cela peut être aussi fatigant que rajeunissant.Récolte du café au GuatemalaIl est agréable d’être en pleine nature avec de la musique et chansons folkloriquesLa première matinée se termine par 30 livres de baies récoltées. Les autres seront meilleurs.

La communauté d’El Bosque est composée d’une forêt de caféiers, de bananiers, de plants de haricots et de maïs, parfois de quelques maisons et d’un petit centre où se trouvent la coopérative, l’église et l’école. Presque chaque maison ici en a un petit magasin (comme un bar). Nous savons Père Vittorioun prêtre guatémaltèque qui vit en Italie, grâce à qui le projet El Bosque avec Mondo Solidale a commencé et nous dînons tous ensemble chez Enrique. Vêtements mayas!Récolte du café au GuatemalaLes jours suivants, nous faisons la récolte du café le matin et d’autres activités l’après-midi.Association Niños de Maison assiste aux spectacles à l’école du village, on observe les Processus de travail où de nombreuses personnes vivent de la récolte du café.Récolte du café au GuatemalaIl y a Familles mayas qui viennent exprès dans ces zones pendant la période des récoltes, janvier et février, ils dorment dans cabanes avec de jeunes enfants qui connaissent à peine l’espagnol et travaillent toute la journée à manger dans les bois assis par terre pendant quelques quetzal un jour… ce sont des gens pauvres, humbles mais généreux. Les enfants d’ici école ils marchent même une heure et y vont de leur plein gré.Quelles choses étranges… ou sommes-nous les étranges ?

Malheureusement, pendant notre semaine, il y a aussi un épisode négatif ce qui nous oblige à aller jusqu’à l’hôpital le plus proche : une heure de route ! Brouillard dense qui cache le paysage qui nous entoure, vent glacial et nous assis dans la caisse arrière du pick-up qui nous emmène à Quilapa., se résout avec un collier pour un de mes compagnons de voyage.

Pour l’avant-dernière soirée à El Bosque nous avons organisé une Dîner italo-guatémaltèqueNous avons préparé à quatre des plats italiens : pâtes froides aux tomates cerises, thon et légumes et salade composée, tandis qu’eux ont préparé du riz et de la viande… Nous illustrons les plats à tour de rôle et mangeons tous ensemble à l’intérieur de la coopérative. Nous sommes environ 25.Récolte du café au GuatemalaDe longues tables, de la musique, des ballons dans la salle… ils nous embrassent et nous remercient lorsque nous leur donnons des livres, des cahiers et du matériel scolaire apportés spécialement pour eux d’Italie. napperons tout coloré et fait à la main. Le dernier jour à El Bosque est vraiment triste. À présent, nous étions habitués à partager les journées avec ces gens de cet endroit. Ils nous ont fait sentir que nous en faisions partie « grande famille« Nous racontant leurs rêves et leurs histoires. Nous terminons la journée avec un grand Fête qu’ils ont organisé pour nous, nous mangeons « tamales« Et nous dansons sur de la musique locale.Salut El Bosque… Je pars avec la pensée de revenir un jour.Récolte du café au GuatemalaSi vous souhaitez visiter la coopérative, je vous laisse les contacts italiens avec lesquels vous pourrez peut-être organiser votre voyage.Monde Solidairecommerce équitable Via M. D’Antona, 22 60033 Chiaravalle ANTelefono: 071.741213 Email: info@mondosolidale.it

Voyages et mirages, Société coopérative sociale à but non lucratif pour un tourisme responsable Riv. Tito Livio, 4635123 Padoue Téléphone : +39 049 87 51 997 E-mail : viaggi@viaggiemiraggi.org

Conseils: étant donné qu’ici piqures de moustiques Et problèmes d’estomac sont au programme équipez-vous médicaments adéquats avant de partir pour une expérience similaire. Si vous êtes végétariencomme moi, vous devrez vous adapter à manger du riz, des tortillas et des légumes tout au long de votre séjour car ils mangent beaucoup de viande.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *